Nous contacter

Faire isoler ses combles avec Cotonwool : l’assurance d’un chantier réalisé en toute sérénité !

17 Juillet 2018

Vous avez choisi la laine de coton pour l’isolation de vos combles ? C’est déjà la garantie d’une solution qui vous apportera confort et performances thermiques. Mais vous vous demandez comment se déroulera le chantier et si vous aurez à subir certaines nuisances. Rassurez-vous, la pose de la laine de coton Cotonwool est assurée par des professionnels qui connaissent parfaitement leur métier. Revue de chantier pour finir de vous convaincre !

Les questions sont nombreuses quand on envisage de faire isoler ses combles perdus avec de la laine de coton. Le chantier sera t-il long ? Bruyant ? Nécessitera t-il un nettoyage important après le départ des poseurs ? Comment être sûr que le travail est bien fait et qu’il m’assurera le confort espéré ? A chacune de ces interrogations une réponse !

Des travaux bien préparés

Lorsqu’il s’agit d’isoler des combles perdus chez un particulier, Cotonwool ne laisse rien au hasard. Avant le chantier, une prise de mesure est réalisée. Un expert vérifie l’état de vos combles perdus, de la résistance thermique et de l’étanchéité du plancher. La quantité d’isolant nécessaire pour le projet est aussi calculée de façon très précise. Pierre Rey, technicien-commercial, vendeur et installateur de Cotonwool, nous explique le mode de calcul :
« Pour obtenir une résistance thermique de 7 avec la laine de coton, il faut une épaisseur de 43 cm. On a ensuite des tableaux de conversion. Par exemple, pour une maison de 100m2, on sait qu’il nous faut 35 sacs de 12.50 kg ».

Ainsi, grâce à ce repérage effectué en amont du chantier, l’équipe arrive avec la quantité exacte le jour J.

Une méthode bien rôdée…

Le jour des travaux, les boîtiers électriques sont protégés, les conduits de fumée et de ventilations sont traités. C’est ensuite, selon Pierre Rey, le moment de déployer la machine à souffler qui reste dans un camion garé dans la rue ou la cour de la maison : « Quand on arrive on installe le camion. Il y a un grand tuyau qui est déroulé et qui va jusque dans les combles ». Le soufflage peut alors démarrer : « La laine arrive en ballots. Une personne remplit la machine en déchirant les ballots. Le coton passe dans la machine et va dans le tuyau. A l’intérieur des combles, une autre personne a le tuyau en main et souffle 43 cm ».

Faire isoler ses combles avec Cotonwool : l’assurance d’un chantier réalisé en toute sérénité !

…assurée par des spécialistes !

Pierre Rey peut l’assurer à ses clients, les personnes chargées de souffler la laine de coton sont toujours « des poseurs formés, garantis et certifiés Qualibat ». Une manière pour lui de rassurer ses interlocuteurs qui « sauront que la pose sera réalisée dans les règles de l’art ». Les poseurs Cotonwool doivent faire preuve d’un certain savoir-faire et « regarder où ils marchent pour ne pas passer à travers les plafonds ». La qualité de la pose est ensuite synonyme d’un résultat optimal.

Les spécificités de vos combles traitées avec attention

Faire isoler ses combles avec Cotonwool : l’assurance d’un chantier réalisé en toute sérénité !

A chaque maison, ses spécificités et Cotonwool y veille ! Il s’agit de traiter les trappes d’accès avec un isolant manufacturé, de traiter d’éventuelles parties non isolées comme un garage par exemple avec une cloison commune. Les poseurs protègent les boîtiers électriques et ils traitent les systèmes de ventilation et les conduits de fumées. Pierre Rey précise également qu’il ne faut pas oublier les spots : « Il faut protéger tous les spots encastrés ! ».  Enfin il faut parfois tenir compte de la spécificité de la charpente : « Il peut y avoir des maisons un peu plus compliquées avec une charpente fermette et des morceaux de bois qui partent dans tous les sens. Le poseur doit alors faire un peu de gymnastique, mais rien d’insurmontable ! ».

Un chantier qui respecte les lieux et ses occupants !

Faire isoler ses combles avec Cotonwool : l’assurance d’un chantier réalisé en toute sérénité !

Quant à la gêne occasionnée par le chantier, pas d’inquiétude, elle est quasi inexistante. Pendant le chantier, l’occupant des lieux peut continuer de vaquer à ses occupations. Côté décibels d’abord, Pierre Rey se veut rassurant : « il n’entendra qu’un très lointain bruit de machine puisque celle-ci reste dans le camion dans la rue». Côté propreté, là encore, il n’y a pas de souci à se faire : « On ne salit pas du tout. Juste un peu à la fin vers la trappe, mais il suffit de passer un petit coup de balai ou d’aspirateur et on n’en parle plus. Les gens sont surpris que ce soit un chantier aussi propre, ils s’attendent à une machine qui va salir les lieux, ils pensent dispersion alors que ce n’est pas le cas ». Le sol est toujours protégé pour poser le tuyau.

Après les travaux, Cotonwool assure le suivi !

Et une fois le chantier terminé, Cotonwool est encore là pour vous accompagner. Pierre Rey remet d’abord à ses clients un certificat de chantier à l’issue des travaux : « On remet le document au client avec toutes les étiquettes des ballots utilisés agrafées dans les combles. Il s’agit d’avoir une référence du produit pour assurer la traçabilité en cas de contrôle ou de défaut sur une laine ». Enfin, un an après les travaux, Pierre Rey repasse chez ses clients : « Il s’agit de de s’assurer de la qualité de pose et du confort des habitants, je discute avec le client pour recueillir ses impressions ». Cotonwool assure un vrai suivi qualité pour garantir à ses clients le confort souhaité.

Partager

Vous recherchez la meilleure solution d'isolation en laine de coton ?
Arrêtez tout !
​​​​​​​Vous êtes au bon endroit...
Nous utilisons des cookies
Ils assurent le bon fonctionnement du site.
En continuant votre visite, vous acceptez leur utilisation.
En savoir +